Tekimmo millièmes Carrez amiante plomb termites DPE gaz électricité

Dispositif différentiel

L'installation électrique doit être protégée dans sa totalité par un ou plusieurs dispositifs différentiels. La fonction de ces dispositifs, qui déclenchent lors d'une fuite de courant (défaut d'isolement), est la protection des personnes contre les risques d'electrisation.

Dans la majorité des cas le disjoncteur de branchement assure la fonction différentielle. Sur les installations récentes viennent s'ajouter en aval des dispositifs différentiels plus sensibles (par exemple des interrupteurs différentiels haute sensibilité), protégeant tout ou partie de l'installation.

Disjoncteur différentiel d'un modèle ancien

Le courant différentiel résiduel assigné du disjoncteur différentiel ci-dessous est de 650 mA, ce qui constitue la valeur maximale autorisée par la norme XP C 16-600.

disjoncteur différentiel ancien

 

Disjoncteur différentiel classique

Le courant différentiel résiduel assigné du disjoncteur différentiel ci-dessous est de 500 mA.

disjoncteur différentiel classique

 

Interrupteur différentiel haute sensibilité

Le courant différentiel résiduel assigné de l'interrupteur différentiel ci-dessous est de 30 mA.

interrupteur differentiel 30 mA

Cet interrupteur haute sensibilité déclenche pour une valeur de fuite de courant proche du seuil de non-lâcher (10 mA). Ce seuil constitue le début du risque électrique car le cerveau ne peut plus commander un muscle électrisé par un courant supérieur à ce seuil.

La norme XP C 16-600 recommande (mais ne rend pas obligatoire) de protéger l'installation électrique par un ou plusieurs dispositifs différentiels haute sensibilité.

 


©TEKIMMO 2002 - dernière mise à jour du site : 04/2012